Tuberculose bovine / biosécurité 3 : limiter les risques liés à l’environnement sauvage

En zone infectée, les blaireaux, cervidés et sangliers peuvent transmettre la tuberculose bovine. Ils peuvent entrer dans les bâtiments ou les pâtures, attirés par les concentrés destinés aux bovins.

Pour limiter le risque :

  • Empêchez l’accès des animaux sauvages aux aliments et aux stocks : protégez l’ensilage par électrification à 30 cm du sol,…
  • Aménagez les abreuvoirs,  nettoyez-les et désinfectez*-les régulièrement.
  • Suspendez les pierres à lécher (75 cm du sol),
  • Evitez de distribuer des concentrés au pâturage, et ne pas laisser de refus au sol.
  • Compostez les fumiers, évitez l’accès du fumier aux animaux, épandez sur des terres labourées par temps sec et calme.
  • En cas d’épandage sur une prairie, faites au moins une coupe de foin ou attendez 6 semaines avant pâturage.

 

Source GDS